Parc au Monastère St. Joseph
"Ne rien préférer a l'amour du Christ", c'est cet appel de St. Benoît qu'oblats et oblates placent au centre de leur vie. Laics animés par l'esprit de la règle bénédictine, ils mettent au premier rang de leur vie spirituelle la prière, la louange, le lectio divina et le service.
Voici un exemple: la soeur s'engage au célibat et à la désappropriation, l'oblat, lui, vit la chasteté selon son état de vie de marié ou célibataire. Quant à la désappropriation, il en saisira l'esprit et la pratique en tenant compte de ses responsabilitiés familiales.
L'oblat fait réellement partie de la communauté dans laquelle il a été appelé et qu'il a choisie librement, et c'est là une joie pour lui et pour les soeurs de cette Communauté, c'est à la fois une source de joie et de grâces. Comme nous, il est invité à tout prendre en gré dans notre Amen, Alléluia! Le partage entre lui et la Communauté se vit dans la foi et à un niveau très fraternel.
Porter les fardeaux les uns des autres peut se vivre très concrètement.

Souvent nous entendons ces questions: "quelles différences y-a-t-il entre un oblat et une soeur"? La moniale, l'oblat font tous deux partie de la même communauté monastique, mais de façon différente: l'oblat(e) ne prononce pas de voeux mais son offrande signifie son désir d'approfondir son amour de Dieu, par une conversion qui se poursuivra sa vie durant. Plus précisément encore, la moniale et l'oblat promettent l'un et l'autre la conversion de leur vie, mais la moniale établit cette conversion directement sur la Règle de saint Benoît, tandis que l'oblat l'établit sur l'esprit de cette règle.