Angelus : prière qui rappelle les moments capitaux de l'histoire du salut: le Christ est né de la Vierge Marie, a pris notre chair, et mort et ressucité et nous, à sa suite nous ressusciterons. Cellule : chambre où nous prions, dormons, étudions. C'est surtout le lieu où nous rencontrons le Seigneur dans le secret, particulièrement au moment de la lectio divina. cell
Communauté : La Règle de Saint Benoît précise que le moine vit en communauté dans un monastère, guidé par un supérieur, appelé "abbé" dans une abbaye, "prieur" dans un prieuré. Nos communautés sont guidées chacune par une prieure.
L'espace où toute notre vie se déroule : prière, travail et vie communautaire, est délimité par une « clôture » qui préserve notre retrait du monde et nous permet de vivre dans le silence.
Nous sommes trente moniales à vivre dans ce cadre, notre vie de baptisées. Il existe trois autres communautés en France, une au USA et une au Japon. L'ensemble de ces 6 communautés forme la Congrégation. Ayant répondu à l'appel de Dieu à suivre le Christ à l'exemple des moines qui partaient vivre au désert, nous nous lions à la Congrégation par le voeu de stabilité.
Noviciat : deuxième étape qui dure deux ans et conduit à la profession temporaire.

Profession temporaire: voeux émis pour une année et renouvelés pendant cinq ans, jusqu'à la profession perpétuelle. A partir de la profession temporaire, la soeur fait partie intégrante de la communauté.

Formation : Le temps de formation est long. Il dure environ 8 ans. Il permet à la jeune ainsi qu'à la communauté de bien discerner l'appel du Seigneur, et de prendre les moyens pour y répondre le plus adéquatement possible, tout en s'enracinant progressivement dans la communauté. La formation se fait par étapes :

Postulat : première étape de discernement qui permet à la jeune de vérifier son appel à vivre la vie monastique.

Lectio Divina: lecture priante de la Parole de Dieu dans la Bible, où je répète en mon coeur la Parole qui m'a touchée, où je médite cette Parole et la laisse résonner en moi ; car cette Parole est pour moi aujourd'hui. Cette lecture priante de la Bible est un coeur à coeur avec Dieu.
Office Divin: Dans la Règle de St Benoît, la vie du moine est centrée sur la prière communautaire, appelée Office Divin, qui marque les différents temps de la journée. Rassemblée dans l’église, à 7h15 pour l’Office des Lectures,  la Communauté écoute longuement la Parole de Dieu et ses commentaires.
A 9h, Laudes, la Communauté loue le Seigneur pour ce jour qui commence.
A 11h 50, Eucharistie cœur de notre vie de baptisées. Centre de notre journée où nous célébrons notre salut en faisant le mémorial de la mort et de la Résurrection de notre Seigneur Jésus-Christ.
A 15h 30, None, office de l’après-midi avant de reprendre les activités.
A 18h 30, Vêpres suivies d’un temps d’oraison, office d’action de grâce et d’intercession pour le monde.
A 21h Complies où nous remettons notre vie entre les mains de Dieu avant d’entrer dans le grand silence de la nuit.
Le Samedi soir, les veilles de fêtes et de solennités, nous célébrons les Vigiles à 20h 45. C'est un Office plus développé mais de même structure que l'Office des Lectures, et qui conduit à la lecture solennelle de l'Evangile par la prieure.
choir in Glorious Cross
Sanctuary in Glorious Cross
Oratoire: lieu de prière (du latin orare qui veut dire prier) destiné à une prière plus personnelle et solitaire.
Structure d'un Office de Laudes:
Verset d'introduction
Hymne
Psaumes avec antiennes
Lecture brève de l'Ecriture
Répons
Benedictus avec antienne
Prière litanique
Notre Père
Oraison
Verset de conclusion
Triduum Pascal : Cœur de l’année liturgique où nous suivons pas à pas la Passion de notre Seigneur Jésus-Christ par laquelle s’accomplit notre salut.
Il commence le Jeudi Saint au soir et se termine le Dimanche de Pâques : le jeudi soir, nous célébrons le dernier repas de Jésus avec ses disciples au cours duquel, Il se donna lui-même comme nourriture, comme pain de route pour que chacun soit fortifié dans son pèlerinage sur terre vers la vie éternelle. Puis commence la douloureuse agonie de Jésus au Jardin de Gethsémani qui dure jusqu’au Vendredi Saint après-midi où eut lieu sa mort et sa mise au tombeau. Le Samedi Saint, nous honorons le mystère du Christ au tombeau, et la nuit suivante a lieu la grande Vigile Pascale où nous célébrons la résurrection du Seigneur : la mort est vaincue définitivement par la Vie !
Chaque semaine, nous marquons les temps forts du Triduum Pascal :
1. Par une Heure Sainte, le jeudi soir où toutes ensemble, nous veillons avec Jésus au Jardin de Gethsémani
2. le vendredi est marqué par plus de silence et de solitude
3. le samedi soir, nous célébrons les Vigiles de la résurrection.
Une autre façon de rendre bien concret dans notre vie le mystère pascal, est d'accueillir, sans faire de différence, des jeunes en bonne santé et des jeunes qui ont un handicap physique ou une santé fragile, et qui se sentent appelées par le Seigneur à la vie bénédictine. Nous vivons ensemble la même vie monastique.
Règle de Saint Benoît: Saint Benoît, qui vécut au VI° siècle (480-547) en Italie, rédigea pour les frères avec qui il vivait ce petit livre de 73 chapitres. Il s’inspira des traditions monastiques antérieures et réalisa « un précis de l’Evangile » comme disait Bossuet. Il est formé de deux parties, la première étant un directoire spirituel, et la deuxième, la "regula", présentant les conditions concrètes de mise en pratique.
La Règle de Saint Benoît donne les grandes orientations de notre vie monastique.
2. le deuxième est le vœu de conversion, par lequel nous voulons de plus en plus nous laisser pétrir par l’Evangile à l’école du Christ, guidées par l’Esprit. Devenir moniale est un chemin d’humilité et d’humanisation qui dure la vie entière
3. le troisième est le vœu d’obéissance, fait entre les mains de la Prieure générale, responsable de la Congrégation. A la suite du Christ obéissant à son Père, nous choisissons volontairement de remettre notre vie dans une relation filiale, à la prieure. Un regard de foi, nous permet de vivre cette expérience de dépouillement dans un esprit d’abandon à la volonté de Dieu.
Vœux : Engagements pris publiquement et que l'Eglise ratifie. Les vœux engagent toute notre vie.
Lors de la profession perpétuelle, c’est-à-dire de l’engagement définitif, nous émettons trois vœux ou promesses publiques devant la communauté chrétienne rassemblée :
1. vivre toute notre vie au sein de la Congrégation, c’est le vœu de stabilité